Le 10 octobre 2007,

Déclaration du Parlement européen sur la « dys »crimination et l’exclusion des enfants « dys ».
Le parlement européen,

-vu l’article 116 de son règlement,

A. considérant que selon les estimations plus de 10 % d’enfants sont affectés chaque année par les troubles « dys » (dysphasiques, dyspraxiques, dyscalculiques et atteints de troubles déficitaires de l’attention, etc.), les statistiques « dys » devant être affinées, 

B. considérant que le handicap « dys », invalidant très tôt la communication, reste non identifié dans de nombreux Etats membres,

C. considérant que la recherche sur les troubles « dys », y compris dans le septième programme cadre de recherche, doit être renforcée,

D. considérant que seule une prise en charge précoce, intensive et pluridisciplinaire dans des structures adaptées, en milieu scolaire ordinaire avec accompagnement adapté ou en structure spécialisée), permet d’éviter la « dys »crimination des enfants,

1. Demande à la Commission et au Conseil

- D’établir une charte des enfants « dys »,

- De favoriser la reconnaissance des troubles « dys » comme handicap,

- De promouvoir les meilleures pratiques sur :

- l’accessibilité à l’information,

-la précocité du repérage, du dépistage, du diagnostic systématique et de la prise en charge,

-les structures pédagogiques performantes en milieu ordinaire ou spécialisé , pour enfants , adolescents et jeunes adultes,

-les structures d’insertion professionnelle adaptées

- de promouvoir et d’encourager la création d’un réseau pluridisciplinaire européen pour les troubles spécifiques des apprentissages (learning spécific difficulties), de collecter et d’étudier ainsi les informations et de favoriser la coordination des actions transfrontalières , et le dialogue institutionnel.

2. Charger son Président de transmettre la présente déclaration, accompagnée du nom des signataires, au Conseil, à la Commission et aux parlements des états membres.